«Le Silence» évoque l’érotisme

et la sensualité de corps qui s’enlacent,

de mains qui caressent

et de bouches qui s’embrassent

pour ressusciter un amour gâché

par de vaines paroles.

Paroles

Le silence est d’or, quand tu dors

Et le silence est dense, quand tu danses

Le silence est dense quand tu dors

Et le silence est d’or, danse,

Le silence est

S’enlacer, se prélasser, sans se lasser,

Les sandales délacées, le chemisier dé chemisé

Laisser aller les sensations, laisser filer les émotions

Voir s’emmêler les sens mais sans trop s’en mêler

Le silence est d’or, quand tu dors

Et le silence est dense, quand tu danses

Le silence est dense quand tu dors

Et le silence est d’or, danse,

Le silence est…

S’embrasser, se préparer, s’entrelacer

D’une caresse s’effleurer

D’un souffle sourd, se réchauffer

Faire oublier, par un baiser, les frustrations inavouées

Voir s’envoler, nos corps à corps désaccordés

Susurrer, rassurer, et avec tendresse,

Raviver le souvenir d’une caresse

Car essayer c’est s’assurer que

Notre histoire n’est pas vaine.

S’embrasser, s’enlacer

D’une caresse s’effleurer

Susurrer réchauffer

D’un souffle soir s’apaiser

Le silence est d’or, quand tu dors

Et le silence est dense, quand tu danses

Le silence est dense quand tu dors

Et le silence est d’or, danse,

Le silence est